Quels sont les métiers au sein de la filière nautique ?

Découvrir

Quels sont les métiers au sein de la filière nautique maritime et fluviale?

CMQ NC

Les métiers du nautisme maritime et fluvial regroupent l’ensemble des activités autour de la navigation de plaisance et des services portuaires associés.

L’excellence nautique française est mondialement reconnue ce qui permet à la filière d’exporter environ 70% de sa production. Le premier groupe mondial du secteur est le groupe Bénéteau, en Occitanie l’expertise est surtout reconnue dans le secteur des catamarans avec des groupes comme Catana, Outremer ou Windelo. Parallèlement la plaisance fluviale est animée en Occitanie par des entreprises nationales comme LeBoat, Nicol’s Yacht ou Locaboat.

Ces dernières années la taille et donc le niveau d’équipement des bateaux de plaisance n’a cessé de croitre. Cette évolution vers le haut de gamme fait du nautisme une filière d’excellence qui s’appuie sur des technologies de pointe. Ces constructeurs de la filière plaisance réalisent des bateaux toujours plus performants, au design innovant et avec un niveau de confort qui n’a rien à envier aux standards terrestres.

Les bateaux et les ports connectés arrivent, de nouvelles pratiques collaboratives voient le jour et les impératifs environnementaux font de plus en plus parti du cahier des charges. Les métiers du nautisme dépassent le stricte cadre de l’embarcation pour concerner aussi les structures portuaires et les services associés à l’évolution des pratiques.

Comment se construit un bateau de plaisance?

La fabrication d’un navire de plaisance de la conception à la mise à l’eau mobilise à un ensemble de métiers et de compétences très variés. Ce sont tous les niveaux de formation qui sont mobilisés, du CAP au à l’enseignement supérieur le plus spécialisé.

Pour construire un bateau de plaisance il faut des architectes, des ingénieurs, des bac professionnels ou des CAP en composites, mécanique ou menuiserie, des techniciens supérieurs en production ou en négoce; pour ne citer que les principaux.

Cette courte vidéo réalisée par le chantier Outremer implanté à La Grande Motte, permet de faire un petit tour d’horizon des compétences mobilisées entre la conception et la mise à l’eau d’un catamaran de plaisance.

Les métiers des matériaux composites dans le nautisme

La mise en œuvre des plastics et composites

Une grande majorité de la production nautique est réalisée en composite c’est-à-dire en associant chimiquement deux matériaux pour n’en former plus qu’un : essentiellement une fibre et une résine. La fabrication se déroule dans un moule que l’on a ciré puis peint à l’intérieur. On dispose ensuite les différentes couches de fibre de verre ou de carbone avant de les recouvrir d’une bâche transparente où l’on fera le vide. La résine polyester, époxy ou autre est alors aspirée par le vide via des tuyaux disposés tout autour du moule. Cette technique est appelée moulage par infusion.

Viennent ensuite les différentes étapes de finition afin de corriger les imperfections. Le soin et la minutie sont indispensables à tous les moments de la fabrication et particulièrement lors des finitions.

Le métier de stratifieur se décline en plusieurs spécialités : celui qui fabrique les moules “stratifieur-mouliste”, celui qui met les fibres en place dans le moule “applicateur stratifieur”, ou encore celui qui projette le gel coat (peinture) “pistoleteur”. Autant de dénominations qui font partie intégrante du métier de stratifieur. Au sein de l’atelier, les consignes de sécurité sont strictes. 

Des protections individuelles sont indispensables en raison de la manipulation des produits et du travail dans une atmosphère nécessitant une constante ventilation. Les techniques modernes de fabrication de pièces en matériaux composites par infusion isole sous une bâche les produits de l’opérateur. L’infusion permet une maîtrise des caractéristiques techniques des pièces: sa masse ou ses propriétés mécaniques par exemple. Le stratifieur est aussi amené à utiliser des appareils de métrologie, afin de contrôler la conformité des pièces, identifier les écarts et traiter celles-ci en fonction de leurs éventuels défauts.

Les compétences liées aux métiers des composites sont enseignées en section Bac Pro Plastiques et Composites et en BTS EuroPlastics et Composites à Canet ou Pézenas.

L’ONISEP propose une fiche de description de ces formations: Bac Pro PC et BTS EPC

La maintenance nautique

Les métiers de la maintenance dans le nautisme

La maintenance nautique regroupe en fait plusieurs métiers en un, la polyvalence fait loi, aucune journée ne se ressemble. L’agent de maintenance nautique assure les opérations courantes de maintenance sur des bateaux de plaisance à voiles ou à moteur. Il peut aussi bien exercer sur le façade maritime que sur les voies navigables intérieures en fluvial.

Il entretient et répare les bateaux de plaisance, et effectue des opérations de dépannage technique des plaisanciers pas uniquement dans le secteur de la mécanique. Les bateaux modernes disposent d’équipement variés qu’il faut savoir entretenir : groupe froid, climatisation, chauffe eau, vérins hydrauliques, équipements audio et vidéo, etc.

Il faut des compétences en électricité pour gérer les différentes tensions utilisées à bord (12V-24V-230V) mais aussi en électronique (Centrale de navigation-Pilote-Domotique). Sans oublier d’être capable de réaliser des soudures ou de petites réparation en composite. Ce métier s’exerce en atelier ou en extérieur sur l’embarcation à flot. Les essais en mer pour valider une intervention implique d’être titulaire d’un permis bateau.

L’agent de maintenance nautique doit être autonome, méticuleux, il  doit être attentif aux demandes des clients et avoir le goût du contact humain. Là encore, dans notre région de nombreuses offres d’emploi sont accessibles à tous ceux qui ont la qualification maintenance nautique.

Agent en maintenance nautique

Les compétences liées aux métiers de la maintenance nautique sont enseignées en section Bac Pro maintenance nautique , en CAP Réparation et Entretien des Embarcations de Plaisance et en Titre Pro Mécanicien Réparateur en marine de Plaisance à Canet, à Béziers, à Sète ou à Nîmes.

L’ONISEP propose des fiches de description de ces formations: bac Pro MN, CAP REEP et TP Mécanicien Réparateur

Les métiers de la sellerie et la voilerie dans le nautisme

A bord de n’importe quel bateau habitable on trouve des assises, de la literie, des toiles de protection solaire (bimini, taud, capote) et en plus sur les voiliers, des voiles bien entendu !
La mise en œuvre et l’entretien de ces tissus et de ces mousses nécessite un savoir faire particulier car le sur-mesure est quasiment la règle dans le nautisme. 
Ce métier réclame de la minutie, de l’inventivité et un réel sens artistique pour proposer des accords de couleurs et de matières.

La sellerie nautique fait appel à des techniques de garnissage de mousse pour les assises mais aussi à la conception de protection solaires en toile.

En nautisme, la sellerie relève de l’excellence et du sur mesure: il faut s’adapter à chaque client et à son bateau. Les taud et capotes sont aussi réalisés le plus souvent à façon à partir des données techniques et de l’usage défini par le propriétaire du bateau.

Le métier en voilerie consiste à assembler ou à réparer des voiles sur un plancher de plusieurs dizaines de mètres carré après avoir pris des mesures directement sur le bateau. La conception des voiles est un métier à part qui nécessite en plus de la maîtrise des logiciels spécifiques une expertise de la pratique de la voile pour adapter la forme, le grammage ou l’accastillage de chaque voile.

Les compétences liées aux métiers de la sellerie nautique ou de la voilerie sont enseignées en section Bac Pro Métiers du Cuir option sellerie garnissage , ou en CAP Sellerie Générale à Canet, ou à Sète.

Le lycée des métiers du nautisme de Canet en Roussillon propose un module de transition école travail axé sur la sellerie nautique et la voilerie qui vient compléter les diplômes précités.

L’ONISEP propose une fiche de description de ces diplômes: CAP SG et Bac Pro MC option Sellerie Garnissage.

Les métiers de la menuiserie et de l’agencement en nautisme

La menuiserie et l’agencement

Dans le nautisme les métiers du bois se divisent en deux types d’activité : la réalisation des menuiseries et la pose de celle-ci dans le bateau.

L’ensemble des meubles et des cloisons sont généralement réalisées en bois, les plans de travail et les vasques de la cuisine et des salles de bain sont souvent en Corian. Toutes sortes d’essence de bois et de plaquages sont utilisées. La découpe des différents panneaux en bois ou en contreplaqué s’effectue à l’aide de machines numériques à partir des fichiers élaborés en bureau d’étude et la maîtrise des techniques de d’ajustement et de collage est nécessaire. 

Là encore, les nombreuses offres d’emploi concernent aussi bien le secteur maritime que le secteur fluvial.

Il existe aussi des bateaux avec un coque entièrement en bois massif ou en contreplaqué-époxy (résine d’étanchéité) mais cela reste l’exception. La grande majorité des bateaux de plaisance ont une coque en matériaux composites avec des aménagements, des planchers et des cloisons en bois. Dans tous les cas c’est un travail de menuiserie, d’agencement et d’assemblage. 
Les essences de bois, les épaisseurs, les découpes répondent à des impératifs techniques et esthétiques. Dans le nautisme c’est le client qui choisi parmi un ensemble d’options d’aménagement et de décorations, le travail du réclame beaucoup d’adaptabilité et de minutie pour répondre aux standards d’excellence de ce secteur.
Les différents éléments sont assemblés et disposés dans le bateau conformément à des techniques que l’on retrouve dans les camping-cars ou chez les cuisinistes.

Cette vidéo présente l’installation des modules prémontés en bois dans une chaine d’assemblage du groupe CATANA

Menuisier

Cette vidéo montre le quotidien d’un menuisier installateur sur la gamme de monocoque CNB.

Les compétences liées aux métiers de la menuiserie ou de l’agencement sont enseignées en section Bac Pro technicien Menuisier Agenceur , ou en CAP Menuisier Fabricant et Agencement à Villelongue dels Monts, à Pézenas, à Béziers ou à Nîmes.

L’ONISEP propose des fiches de description de ces formations: Bac pro TMA et CAP MFA.

Les métiers du montage des équipements et de l’accastillage en nautisme

Un navire de plaisance maritime ou fluvial possède de nombreux équipements électriques : éclairages, pompes, éolienne, panneaux solaires ; mais aussi des installations sanitaires : cuisine, WC ou salles de bain. Il y a aussi les équipements spécifiques à la navigation : l’accastillage.

La liste des options que le client peu commander pour personnaliser son bateau est quasi infinie et il faut savoir répondre à cette attente en respectant les standards de qualité et de sécurité.

Là encore, les nombreuses offres d’emploi concernent aussi bien le secteur maritime que le secteur fluvial.

Le montage et l’entretien de ces équipements nécessite une grande polyvalence en électricité, plomberie ou électronique. Là encore le travail doit être soigné car la sécurité et l’autonomie du navire en dépendent.

La production d’énergie électrique est vitale pour l’autonomie d’un bateau de plaisance: on y pose des panneaux solaires, des hydro générateurs, des groupes électrogènes voir des piles à combustible. Ces sources d’énergies sont donc variées et doivent être raccordées et pilotée depuis l’installation électrique du bord.

La majorité de ces installations sont réalisées dans la coque avant la pose du pont du bateau afin de faciliter et de rationaliser ces différents circuits.

Electricien

Cette vidéo montre le quotidien d’un installateur sur la gamme de monocoque Bénéteau

Les compétences liées aux métiers de l’installation des équipements sont enseignées en maintenance nautique en section Bac Pro maintenance nautique , en CAP Réparation et Entretien des Embarcations de Plaisance et en Titre Pro Mécanicien Réparateur en marine de Plaisance à Canet, à Béziers, à Sète ou à Nîmes.

Les métiers de l’encadrement, de la conception ou du négoce dans le nautisme

 

Dans la fabrication et l’entretien d’un bateau de plaisance il y a encore bien d’autres métiers : responsable logistique, approvisionneur, chef de projet, technicien méthode et bien entendu commercial.

Ces métiers font appel à des qualifications issues de l’enseignement supérieur.

La conception d’un bateau de plaisance se fait au sein d’un bureau d’étude (BE) où œuvrent des ingénieurs, des architectes et des dessinateurs. C’est là que se dessinent les formes de carène, les aménagements, que se font les choix des matériaux ou que se modélise l’assemblage des milliers de pièces qui composent le bateau.

Le concepteur Bureau d’Etude a fait des études d’architecte naval ou d’ingénieur.

Le chef de projet est un poste clef puisqu’il fait le lien entre les ateliers de production et le bureau d’étude qui assure la conception. Il doit être très polyvalent pour échanger avec des spécialistes de divers horizons et faire preuve d’ingéniosité et de diplomatie pour trouver les solutions les plus pertinentes vis-à-vis de l’avancement du projet.

Chef de projet

les compétences indispensables à un chef de projet de l’industrie nautique sont enseignées en BTS EuroPlastiques et Composites à Canet. la fiche ONISEP du BTS EPC

La vente réclame une bonne connaissance technique et pratique avec des clients animés par la passion. Il faut savoir écouter et contenter ces passionnés que sont les plaisanciers. Le commercial est rigoureux et doit bien maîtriser les savoirs être dans sa relation avec le client, il a un rôle de conseil sur les équipements et options les plus adaptés au type de navigation du plaisancier.

Les métiers d’encadrement et le négoce

Les compétences liées aux métiers du négoce sont enseignées en section BTS Technico commercial option Nautisme à Canet.

Les métiers des ports de plaisance maritimes ou fluviaux

Les ports de plaisance maritimes et fluviaux sont des lieux emblématiques du nautisme où se concentrent la majorité des services aux plaisanciers. Ils sont en pleine mutation avec l’arrivée de nouvelles façons de vivre la navigation de plaisance et des nouvelles technologies numériques notamment. Le port est de plus en plus un lieu de vie en interaction avec le territoire géré de façon écoresponsable.

Là encore, les nombreuses offres d’emploi concernent aussi bien le secteur maritime que le secteur fluvial.

La plupart des agents portuaires sont issus de la maintenance nautique pour répondre aux impératifs de polyvalence du métier: mécanique, électricité, plomberie ou matelotage. Les autres sont passés par le CQP d’agent portuaire ou un titre pro.

Le Nauti Campus propose au niveau bac+3, avec deux de ses membres (UVPO et UPVD), un Diplôme Universitaire de gestion des ports de plaisance.

De nombreux autres services sont proposés aux plaisanciers car les pratiques évoluent, que ce soit l’usage collaboratif, la location courte et longue durée, l’accompagnement à l’achat ou à la vente, les prestations portuaires, le refit (rénovation de fond), etc. 

D’autres métiers comme celui de coach plaisance apparaissent, les équipages se professionnalisent avec la montée en gamme des bateaux. Ces métiers, en plus de l’excellence technique, impliquent une très bonne maîtrise des langues étrangères, le goût du voyage et la disponibilité.

Une vidéo qui résume l’ensemble du processus de fabrication d’un bateau de plaisance: tout une équipe est mobilisée pour construire ce Bordeaux 60 du chantier CNB

Construction

On observe la diversité des métiers du nautisme mobilisés pour construire un navire de plaisance. De la conception à la mise à l’eau on peut suivre toutes les interactions entre toutes ces expertises : un vrai travail d’équipe !