Quels sont les centres de recherche et de développement membre du campus ?

Quels sont les centres de recherche et de développement membre du campus ?

CMQ NC

Le campus fédère des établissements de formation post-bac pour aider chacun à construire son parcours de formation. Que ce soit en formation initiale, en alternance ou en formation continue pour des employés ou des demandeurs d’emploi. Ces établissements mettent en place des jury pour la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) afin d’accompagner la formation tout au long de la vie.

L’autre enjeu du campus est l’aide aux entreprises de la filière nautiques en recherche et développement car il s’agit à 95% de TPE et PME or la R&D implique des investissements lourds. Le campus est là pour aider les entreprises à trouver des solutions et le bon interlocuteur pour mener les recherches et le développement dont elles ont besoin sans supporter seules les investissements. C’est aussi une manière d’optimiser les moyens matériels et humains alloués par l’état et la région à la recherche.

Le prototypage ou l’expérimentation d’un nouveau process peut être mené par certains laboratoires du campus et ce dans le respect des règles de confidentialité contractualisées.

L’Observatoire Océanologique de Banyuls sur Mer (Laboratoire ARAGO – Université de la SORBONNE)

L’Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer, historiquement connu sous le nom de « Laboratoire Arago », est une composante de Sorbonne Université et du CNRS qui accueille de nombreux chercheurs et étudiants en biologie marine et océanographie.

Il accueille des étudiants du niveau Master jusqu’au Doctorat. Ce laboratoire de recherche est expert du monde maritime en écologie et biologie, il mène notamment des études sur la qualité des eaux, l’impact de l’activité humaine sur la faune et la flore marine.

Observatoire Banyuls

L’Observatoire Océanologique de Banyuls sur Mer

L’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD)

L’UPVD propose un master de gestion des activités maritimes et portuaires délocalisé sur Sète. Ce Master 2 est unique à l’Université sur le pourtour méditerranéen, il est centré sur le management des métiers liés aux secteurs d’activités maritimes et portuaires.

La formation aborde les problématiques de la gestion des ports par leur développement international, de la gestion environnementale et de la gestion et du développement d’activités liées à la plaisance et au nautisme. Les enseignements sont dispensés en formation initiale et en formation continue. Ce type de formation aux techniques de management maritime et portuaire ouvrant à des emplois à responsabilités et d’encadrement.

Université de Perpignan

L’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD)

L’Institut d’Administration des Entreprises (IAE rattaché à l’UPVD)

L’IAE de l’Université de Perpignan forme de la licence au master dans les domaines de l’économie, du management, de la gestion, de la finance, du droit, du marketing, des ressources humaines, du commerce international, etc. Une pluri compétence pour être parfaitement opérationnels dans le monde économique. L’IAE assure des formations tertiaires indispensables au secteur nautique que ce soit pour les entreprises ou les ports maritimes et fluviaux.

IAE Perpignan

L’Institut d’Administration des Entreprises (IAE rattaché à l’UPVD)

L’Institut Universitaire Technologique Génie Industriel et Maintenance (GIM rattaché à l’UPVD)

L’IUT GIM de Perpignan forme pour le Diplôme Universitaire de Technologie (DUT bac +2) et la Licence Pro (bac+3) en maintenance industrielle. Ce type de formation permet de gérer et de définir les maintenances corrective et préventive mais aussi d’animer et d’encadrer une équipe de maintenance industrielle. L’industrialisation de la production se développe dans le nautisme et ce type de compétences est recherché pour optimiser l’outil de production.

IUT de Perpignan

L’Institut Universitaire Technologique Génie Industriel et Maintenance (GIM rattaché à l’UPVD)

Le Centre Régional d’Innovation et de Transfert Technologique de l’université Paul SABATIER (CRITT mécanique et composites Toulouse)

Le CRITT Mécanique & Composites est un service de l’Université Paul SABATIER (Toulouse III). Certifié Centre de Ressources Technologiques par le Ministère de la Recherche, il a pour missions l’aide à l’innovation et le transfert de technologie dans les domaines de la mécanique industrielle et des matériaux composites : conception et réalisation de prototypes, calcul de structures, caractérisation de matériaux, essais, contrôles non destructifs, fabrication de pièces composites. L’objectif est de mettre à la disposition des TPE/PME la compétence de ses moyens d’essais et de fabrication afin de leur permettre de franchir le cap technologique nécessaire à leur évolution et à l’amélioration de leur compétitivité.
D’autre part, le CRITT Mécanique et Composites organise régulièrement des formations continues sur mesure sur la mise en œuvre des composites ou l’investigation non destructive.

CRITT

Le Centre Régional d’Innovation et de Transfert Technologique de l’université Paul SABATIER (CRITT mécanique et composites Toulouse)

Le Laboratoire de Mécanique et Génis Civil de Montpellier

Ce Laboratoire de Mécanique et Génie Civil aborde dans ces activités des thématiques basées sur des interactions avec la biologie, la chimie, les sciences de l’environnement. Organisé en 7 équipes de recherche, le LMGC couvre un large spectre de thématiques allant du soudage à la thermographie en passant par la biomécanique, le bois ou les structures innovantes en conciliant recherche structurante et recherche appliquée au cœur de l’innovation et des préoccupations de l’industrie et de l’environnement.

L’activité de recherche de l’équipe Durabilité des éco-Matériaux et des Structures (DMS) notament, travail au développement des éco-matériaux. L’approche transdisciplinaire intègre la formulation et la mise en œuvre, la caractérisation en physico-chimique et mécanique ainsi que de la modélisation prédictive et multiphysique pour un usage de ces matériaux en condition de service.
Au-delà des fonctionnalités et des performances attendues, des exigences de service et de durabilité, ces développements scientifiques sont menés avec une vision de développement durable.

LMGC

L’institut Universitaire Technologique de Science et Génie des Matériaux (IUT SGM Nîmes – Université de Montpellier)

L’IUT forme les titulaires du baccalauréat aux diplômes universitaires de technologie (DUT, bac+2) ainsi qu’aux licences professionnelles (L-Pro, bac+3). Les formations sont accessibles en formation initiale classique, en formation par alternance ou en formation continue par le biais du Service de formation continue (SFC).
L’IUT de Nîmes accueille également une section de Polytech’ Montpellier (Formation d’Ingénieur, bac+5) qui forme des ingénieurs aux systèmes chaudronnés et soudés.

Présentation

IUT Nîmes

L’institut Universitaire Technologique de Science et Génie des Matériaux (IUT SGM Nîmes – Université de Montpellier)

L’école polytech Montpellier – Université de Montpellier

L’école Polytech’ Montpellier (Formation d’Ingénieur, bac+5) a pour vocation de former des ingénieurs généralistes qui soient capables de développer, d’élaborer, de caractériser, de transformer et d’utiliser les différents matériaux. Elle a aussi pour objectif de les sensibiliser à l’écoconception, à la durabilité et au recyclage des matériaux de sorte qu’à leur sortie de l’école, ils soient attentifs aux problématiques actuelles de développement durable et de responsabilité sociétale. La formation en chimie, en physique et en mécanique et aborde toutes les grandes classes de matériaux (métaux, polymères, céramiques et verres). Elle traite également des matériaux plus spécifiquement liés au nautisme tels que les composites, les polymères biosourcés. 

Présentation

Polytech Montpellier

L’école polytech Montpellier – Université de Montpellier

L’institut d’Electronique et des Systèmes de Montpellier – Université de Montpellier

L’IES est un laboratoire, spécialiste des composants et systèmes électroniques pour l’observation et la mesure en milieux extrêmes et hostiles (Espace, Nucléaire et Maritime). L’expertise repose sur quatre thèmes forts : l’Infrarouge, la Fiabilité, les Capteurs et le TéraHertz. Les travaux concernent la fiabilité des matériaux, composants et systèmes pour l’énergie électrique, appliqué aux transports terrestre, nautique et aérien (structures et matériaux, systèmes d’énergie embarqués et les architectures de convertisseurs). L’IES est un des rares laboratoires à posséder en son sein un incubateur scientifique au travers de son « Espace Start-up » intégralement dédié à l’accueil/création de ce type de structures.

IES Montperllier

L’institut d’Electronique et des Systèmes de Montpellier – Université de Montpellier

L’école des Mines d’Alès (IMT)

L’école des mines d’Alès forme des ingénieurs généralistes et des spécialistes et 

dispose de 3 centres de recherche de haut niveau scientifique et technologique, qui oeuvrent dans les domaines des matériaux et du génie civil (C2MA), de l’environnement et des risques (LGEI), de l’intelligence artificielle et du génie industriel et numérique (LGI2P). La formation est  initiale ou continue.

L’école propose aussi des  Masters comme celui de Sécurité Industrielle et Environnement ou  Communication et Technologie Numérique.

Mines d’Alès

L’école des Mines d’Alès (IMT)