Les jeunes du campus du nautisme “font des MerVeilles”!

Actions - 02.10.20

Le Kit mis à disposition par le Parlement de la Mer

Le Parlement de la mer a lancé l’action “faisons des MerVeilles” pour sensibiliser les citoyens d’Occitanie à la préservation de notre littoral. Notamment à travers le ramassage des déchets aux abords directes du trait de côte. Le Campus des Métiers du Nautisme a signé la charte d’engagement de cette opération et s’est doté de kits de ramassage comportant des sacs en toile à l’effigie du Parlement de la Mer, des gants et des pesons pour mesurer la masse de déchets collectés.

sac, gants et peson

Le ramassage par les élèves

A l’occasion des sorties d’intégration des élèves de seconde du lycée des métiers du nautisme (Rosa Luxemburg) plusieurs actions de ramassage des déchets sur le littoral ont été menées. Les jeunes de seconde Bac Pro plasturgie, de seconde CAP Réparation des Embarcations de Plaisance, de seconde Bac Pro Maintenance Nautique ont pris part à des actions de collecte des déchets aux abords du port de Canet en Roussillon. Ce ramassage s’est déroulé en deux phases: une phase strictement terrestre sur les plages nord et sud du port et une phase aquatique le long des digues.

La phase terrestre

Sur les plages et aux abords des plages de Canet sont disposées de nombreuses poubelles et des engins circulent en saison pour nettoyer le sable. Ces dispositions ont prouvées leur efficacité puisque très peut de déchets ont été récoltés lors de cette phase terrestre. Les déchets sont régulièrement collectés et le public qui fréquente ces plages respecte globalement une attitude éco-responsable. Par contre sur le littoral plus éloigné de la partie urbanisée de la commune comme l’embouchure de la Têt la quantité de déchets charriés par le fleuve côtier est impressionnante! Sur cette zone le ramassage a été particulièrement “fructueux”! Or tous les déchets charriés par le fleuve se retrouve en mer. Il était donc important d’aller jeter un coup d’œil sous l’eau.

La phase aquatique

Ayant décidé de pousser plus loin la collecte des déchets, les jeunes du lycée et leurs enseignants ont décidé de s’aventurer sur les premiers mètres immergés de notre littoral et là le bilan n’est plus le même. Equipés de gilets et de kayaks fabriqués dans les sections composites du lycée, les élèves ont plongés.

ramassage aquatique2
ramassage aquatique3
ramassage aquatique1
La phase aquatique de “faisons des merveilles”

Là où un nettoyage régulier comme celui des plages n’est pas possible, on retrouve de trop nombreux déchets. Poussés par les courants des morceaux de bois, des lunettes de plongée, des canettes et autres se retrouvent plaqués sur le sable au pied des digues. Les élèves de CAP Réparation et Entretient des Embarcations de Plaisance (REEP) ont donc plongé en apnée pour ramasser un maximum de ces déchets. Ils ont remonté environ 15kg de déchets variés.

une partie de la
vue sous-marine

La mer n’est pas une poubelle! Ce cri d’alarme de nos jeunes les a poussé à mettre en place une exposition dans le hall du lycée sur l’ensemble des déchets qui échappent au premier regard puisqu’ils sont immergés.

L’exposition de sensibilisation dans le hall du lycée

Après avoir pesé les déchets récoltés aux abords sous-marins des digues du port, les jeunes ont catégorisé ces déchets et mis sur pied une exposition temporaire. Cette exposition visible pendant le mois d’octobre 2020 a été mise en place avec Nicolas DASSET enseignant et référent développement durable du lycée de Canet. Elle rassemble des images prise en immersion, des images des pesées réalisées et la grande diversité des déchets découverts. En effet, nous pensons tous aux plastiques qui sont bien présents mais il y a aussi beaucoup d’autres déchets. Des contenants de boisson en verre ou en aluminium, des grilles métalliques, du bois, des chaussures, etc. C’est près de 15kg de déchets de toute nature qui ont été récoltés!

expo faisons des merveilles
Exposition des déchets ramassés par les élèves

Chaque jour la quasi totalité des 1350 élèves du lycée passent par ce hall et c’est l’occasion pour chacun de prendre connaissance de l’action éco-responsable de leurs camarades et certainement de prendre conscience de l’impacte de l’activité humaine sur ce milieu maritime fragile.