visuel hackathon

Transformation des ports de plaisance

Non classé - 20.10.20

Les ports de plaisance sont en pleine mutation: renouvellement de la clientèle, des pratiques, des services et des infrastructures. Les ports modernes ont définitivement tournés le dos aux “parkings à bateaux”! Le port de plaisance de demain est un port qui se diversifie dans les usages et les services avec une interaction toujours plus forte avec le territoire. L’objectif est aujourd’hui d’imaginer les conditions d’une synergie entre le port et son territoire.

Vidéo Suez qui présente l’évolution actuelle des ports de plaisance

La révolution numérique est en marche dans les ports de plaisance de demain avec des capteurs et des applications qui répondent à de nouveaux impératifs de sécurité, d’environnement ou de services. Le concept du port connecté révolutionne la gestion portuaire mais aussi l’expérience client.

Les ports de plaisance s’ouvrent à la connectivité à l’image des solutions proposées par nauticspot

Le Hackathon des ports: Comment rendre une escale attractive?

Lors du nautic 2019, l’Union des Villes Portuaires d’Occitanie (UVPO), l’agence de développement économique régional (AD’OCC) et le campus des métiers du nautisme Occitanie (Nauti Campus); ont décidés de mettre en place un hackathon des ports de plaisance. Ce hackathon est un format innovant d’une journée “d’idéation” ayant pour objectif de faire émerger des propositions inédites à mettre en œuvre dans les ports de plaisance de demain. Lors de cette journée organisée au lycée des métiers du nautisme de Canet en Roussillon, 5 équipes de 6 personnes ont relevées le défit! Chaque équipe était composée d’un représentant des ports Français ou Catalan, d’un plaisancier, d’un professionnel du nautisme, d’un étudiant en urbanisme ou tourisme, d’un représentant des clubs de voile ou de la location, etc. La grande diversité de ces coéquipiers a stimulé les échanges et la créativité des propositions.

Lancement du hackathon

C’est près d’une cinquantaine de personnes qui sont rassemblées pour lancer cette journée d’idéation autour de la thématique de l’escale. La question posée aux 5 équipes était: “comment rendre attractive une escale?”. Les réflexions portant autant sur l’escale fluviale que maritime. En effet l’UVPO regroupe des ports de la façade maritime de l’Occitanie mais aussi des ports fluviaux qui étaient représentés dans les équipes.

Lancement de la journée

Les participants de ce hackathon, tous concernés par la thématique portuaire, viennent de toute la région Occitanie: Port Camargue, Carnon, Sète, Oms, Capestang, Gruissan, Canet, Argelès, etc.

Trois équipes au travail

Les groupes de travail se sont réunis deux heures le matin puis à nouveau l’après-midi avant de venir pitcher sur 3 minutes leurs propositions devant le jury. Le jury de cette journée étant chargé de faire émerger les propositions les plus innovantes. Chaque groupe était accompagné dans les réflexions par l’agence GRAVITY notamment sur la méthodologie propre au format hackathon.

Le jury : Serge PALLARES, Stéphane LODA, Michel MOLI, Guy ESCLOPE, Catherine BERGER, Franck BARREDA et  Igor KNIBIEHLY

Le jury du Hackathon

Pour former ce jury, là encore la pluralité des compétence a été de mise: le président de l’UVPO, le maire de Canet, le directeur du parc marin, le vise président de la région, la directrice de l’agence AD’OCC, un plaisancier retraité de la DIRECCTE et un représentant du tourisme.

Les pitchs des 5 équipes en lice

Chaque équipe est venu présenter ses propositions au membres du jury pendant 3 minutes avant de répondre à 3 questions du jury. Les réflexions menées furent très intéressantes et variées comme en témoigne cette photo d’un tableau rempli par l’une des équipe en fin de journée.

Le tableau de l’équipe numéro 3
Le jury et les participant lors de la présentation des propositions de chaque équipe

Comment vont être exploitées ces propositions?

Les propositions qui émergent de cette journée de réflexion seront présentées lors de la prochaine réunion de l’union des villes portuaires d’Occitanie. Elles portent sur l’émergence de la copropriété et la co-navigation, des applications donnant accès aux services du port et du territoire ou encore le développement d’un service de conciergerie. Les nouveaux plaisanciers ayant d’avantage besoin d’un accompagnement à la pratique que les plaisanciers historiques. La connectivité et le développement du numérique dans les ports et en inter portuaire ressort comme un atout incontournable qui répond à une attente forte des nouveaux usagers.