Le pôle CAST de l’Académie de Montpellier en partenariat avec le lycée Maritime Paul Bousquet et le Nauti Campus Occitanie a publié chez DUNOD « BIMer Le tout en un »! Cet ouvrage collectif contient des cours et des exercices qui permettent de préparer le BIMer et le CAEIMer. Il a été conçu pour accompagner la préparation de ces deux examens: celui des scolaires et celui des formateurs. Tout au long des 300 pages illustrées de ce manuel, l’ensemble des 5 domaines sont abordés: Description des navires/Flottabilité/Météo/Sécurité/Espaces maritimes.

Présentation du Tout-En-Un

Ce manuel richement illustré d’apprentissage et de révision, aborde l’ensemble des 5 domaines indispensables à la réussite à l’examen du brevet d’initiation à la mer (BIMer). Offrant une préparation complète et dynamique, il s’enrichit de QCM en ligne permettant de s’exercer dans des conditions proches de celles de l’examen.

Il a été conçu par une équipe de professeurs, de formateurs au BIMer et au CAEIMer ainsi que de professionnels de la mer et de la plaisance. Les illustrations en couleur constituent un outil efficace de révision pour ces deux examens. Le tout en un s’adresse aux élèves qui préparent le Brevet d’initiation à la Mer (BIMer) et aux candidats formateurs qui s’inscrivent au Certificat d’Aptitude à l’Enseignement de l’Initiation à la Mer (CAEIMer).

A qui s’adresse cet ouvrage?

Le Brevet d’Initiation à la Mer est un diplôme à part pour l’Education Nationale, il fait la jonction entre l’éducation et le monde de la mer.

LE TOUT-EN-UN s’adresse aux scolaires qui préparent le BIMer qu’ils soient collégiens, lycéens ou inscrits dans l’enseignement supérieur. Tout au long des 40 heures de formation théorique, des visites d’entreprises, des rencontres avec des professionnels de la mer; ce livre reste la référence indispensable pour bien préparer l’examen! On y retrouve toutes les notions au programme de ce brevet national.

Mais LE TOUT-EN-UN est aussi l’atout maître des futurs formateurs qui préparent le CAEIMer. Chacun des 5 domaines est traité en profondeur cet ouvrage répond aux exigences des formateurs. Enseignants ou professionnels de la mer qui souhaitent s’investir auprès des jeunes pour leur faire découvrir ce formidable univers.

Ou trouver les textes de référence?

Vous qui préparez le BIMer ou bine le CAEIMer, vous avez accès à toutes les ressources sur éduscol. Les programmes du BIMer et du CAEIMer, le vademecum, les formats de diplôme…

En complément, voici un lien vers la plateforme de formation PIX BIMer gratuite: bimer.education. On y trouve de nombreuses ressources avec notamment les annales des examens précédents:

Le BIMer est un Brevet national qui valide une acculturation au monde de la mer, c’est donc un atout pour l’insertion professionnelle des jeunes qui en sont titulaires.

Le Nauti Campus Occitanie en partenariat avec les services de la Région Occitanie, la Fédération des Industries Nautiques et les organisateurs d’Escale à Sète 2024 a participé à une série de conférences pour valoriser et féminiser les métiers du nautisme.

Malgré une première journée fortement impactée par la météo et une ouverture différée de la manifestation les conférences avec des témoignages inspirants ont pu se tenir.

Le programme de la journée Escale Buissonnière consacrée à la formation aux métiers de la mer était très riche

Une série de mini-conférences pour promouvoir l’ensemble des métiers de l’économie bleue: le maritime, le nautisme, la pêche, les ports et la conchyliculture. Autant de secteurs porteurs d’emploi en Région Occitanie. C’est pour cette raison que cette action s’inscrit dans le plan d’actions 2024 du Parlement de la Mer sur le volet Emploi-Formation.

Nous avons commencé par une mise en lumière des métiers de la construction et donc de l’industrie nautique en Occitanie avec la Fédération des Industries Nautiques.

L’industrie nautique recrute!

Le Nauti Campus a présenté les métiers et l’offre de formation dédiée au nautisme pour les publics scolaires et demandeurs d’emploi en partenariat avec le site L’équipe Nautique Recrute de la branche professionnelle.

Nous avons fait une focale sur les métiers de la mise en œuvre des matériaux composites qui recrutent particulièrement en Occitanie. En effet, plusieurs constructeurs de renommée mondiale sont implantés sur le territoire.

Un autre grand défi à relever pour la filière nautique c’est la féminisation des métiers. En effet, actuellement le taux de féminisation n’est que d’environ 20%: les femmes ne sont pas assez représentées dans les métiers de la mer!

La féminisation des métiers de l’économie bleue

Le pourcentage de femme est légèrement plus élevé dans les fonctions support mais en production et sur le métiers techniques en général on ne dépasse pas 20%.

Les chantiers de l’industrie nautique recrutent des femmes: ingénieure en bureau d’étude, stratifieuse, menuisière… Les nombreuses offres d’emploi sont à retrouver sur les sites de ces chantiers: WINDELO, CATANA et GRAND LARGE YACHTING.

L’objectif de la miniconférence était de faire témoigner deux jeunes filles qui ont choisies les métiers de l’économie bleue et qui s’y épanouissent. Constance est en Terminale Bac Pro Chaudronnerie au lycée Joliot Curie de Sète et Léna est en BTS Conchyliculture au lycée maritime Paul Bousquet après son bac général.

Toutes les deux nous ont présenté leur projet professionnel au sein de l’économie bleue et ont évoqué l’auto-censure qui aurait pu les détourner de leur beau projet. Les nombreuses jeunes filles du lycée Charles de Gaulle qui étaient dans le public ont écouté avec attention et posé des questions notamment sur l’ambiance dans une classe avec une majorité de garçons ou sur l’accueil en entreprise. Ces jeunes filles très motivées et investies ont expliquées comment elles surmontaient ces difficultés avec brio!

Produire des témoignages inspirants et accompagner l’acculturation des jeunes à l’univers de la mer c’est justement la mission du Brevet d’Initiation à la Mer: le BIMer.

Le BIMer: l’acculturation à la mer

Sur le stand de l’Académie de Montpellier nous avons pu écouté le témoignage de Samy qui prépare actuellement le BIMer au lycée Joliot Curie de Sète.

Samy nous présenté son projet de devenir soudeur sur les plateformes pétrolières et en quoi le BIMer lui a permis de décrocher plus facilement un stage dans une entreprise spécialisée dans les travaux sous-marins. Il est lui aussi en Bac Pro Chaudronnerie mais en classe de seconde.

Toutes les informations sur le BIMer sur l’application BIMer.online et sur la chaine YouTube Canal BIMer

Ce brevet se prépare dans les lycées et collèges de l’Académie pendant une année. L’examen final est un questionnaire à choix unique de 60 questions dont 20 en anglais.

Le réseau régional des lycées professionnels membre du consortium de mobilité Erasmus Nauti Campus Occitanie, propose des mobilités sur la Costa Brava et aux Iles Baléares depuis 2 ans. Des Jeunes en Bac Pro Maintenance Nautique, Menuiserie et Sellerie Garnissage effectuent des période de formation en entreprise de 4 semaines dans des entreprises nautiques espagnoles partenaires. Un bel article a été publié par El Club de Empresarios PIAF (CEP) basé à Majorque.

Qui appartient à ce club des Iles Baléares?

Le Club d’Entrepreneurs PIAF est le réseau professionnel des Entrepreneurs, Dirigeants d’entreprises publiques ou privées installées sur Majorque souhaitant étendre leur business sur Majorque et les pays francophones européens.

Il a pour vocation de fédérer les professionnels de secteurs divers et variés à travers des événements, cocktails et dîners débat tout au long de l’année. Plusieurs entreprises de la filière nautique sont membres et exercent une activité dans le domaine des services à la plaisance et à la grande plaisance.

Le Club de Empressarios PIAF a publié un article présentant la mobilité d’une élève de Bac Pro Sellerie Garnissage.

L’article publié par le club

Cet article présente la mobilité de Marine, élève en Bac Pro Sellerie Garnissage à Canet en Roussillon, qui a effectué 4 semaines de formation en entreprise chez Veles Tot Vent à Palma de Mallorca.

Mais aussi le rôle du réseau d’organismes de formation Nauti Campus Occitanie pour développer les échanges internationaux avec les entreprises de la filière nautique: « Nauti Campus Occitanie es un «vivero» francés para las empresas náuticas mallorquinas. »

Pendant le mois d’Octobre 2023, ils étaient 6 jeunes des lycées Sauvy de Villelongue, Rosa Luxemburg de Canet et Jean Mermoz de Béziers à effectuer 4 semaines de formation au sein d’entreprises de Palma.

De dónde proceden estos 6 jóvenes franceses en prácticas Erasmus en Palma?

Proceden de 3 institutos del Nauti Campus Occitanie, que ofrece formación en el sector náutico. Están realizando un Bac Pro en Mantenimiento Náutico, Ebanistería o Guarnicionería y Tapicería en Francia. Durante sus 3 años de formación profesional, pasan 21 semanas en una empresa. Les ofrecemos la oportunidad de pasar 4 de estas semanas en la Costa Brava o en las Baleares a través de un programa Erasmus+.

Un profesor les acompaña durante toda su estancia para ayudarles en los aspectos logísticos (transporte, alimentación, vínculos con las empresas) y culturales organizando visitas de fin de semana.

 ¿Cómo prepararon su visita?

El pasado mes de junio, 6 profesores y personal directivo del Nauti Campus Occitanie vinieron a Palma a reunirse con empresas del sector náutico para explicarles este proyecto de formación profesional en el extranjero. Con el apoyo activo del Consul de Francia en Palma, Michel Magnier, al que queremos expresar nuestro más sincero agradecimiento, mantuvimos una semana de reuniones con la industria náutica local.

¿Los cursos son anuales? ¿Siempre de 4 semanas? 

El Bachillerato Profesional dura 3 años, y cada año los estudiantes pasan 2 periodos de 4 semanas en una empresa, lo que hace un total de más de 20 semanas. Estas prácticas no son remuneradas, pero se evalúan y cuentan para la obtención del diploma. Por cada periodo de prácticas, los estudiantes deben elaborar un informe, que presentan oralmente a su regreso a la escuela.

¿Cómo se eligieron las empresas colaboradoras?

El personal de Nauti Campus Occitanie habló directamente con empresas especializadas en 3 ámbitos: mantenimiento (mecánico, eléctrico, hidráulico, etc.), carpintería (diseño y fabricación de accesorios para embarcaciones) y guarnicionería (protección textil, asientos, velas, etc.).

El objetivo era elegir las mejores condiciones para nuestros jóvenes. La elección de las empresas responde a las necesidades de formación de estos estudiantes de 17 años, y se basa en las actividades profesionales, las condiciones de trabajo y la voluntad de expansión internacional.

¿Cómo ha respondido la industria náutica mallorquina? 

Las dificultades de contratación que encuentra el sector en Baleares han despertado la curiosidad de muchas empresas. El formato de estas prácticas Erasmus, en las que la empresa no tiene que pagar los aspectos financieros de las prácticas de 4 semanas (alojamiento, transporte, remuneración), ha permitido a muchas de ellas comprometerse firmando una «carta de acogida».

La duración de 3 años y la calidad de la formación profesional francesa también nos han ayudado mucho a desarrollar las competencias de estos estudiantes de último curso de Bac Pro.

¿Qué papel desempeñan las chicas en estas profesiones? ¿Cuáles son sus perspectivas profesionales? 

Las profesiones náuticas (compuestos-carpintería-mecánica-electricidad…) suelen asociarse erróneamente a los hombres. Por eso destacamos a mujeres inspiradoras cómo Marine que hizo las prácticas en Veles Tot Vent. Las mujeres representan alrededor del 30% de la mano de obra del sector, pero no hay razón para que no alcancemos la paridad en los próximos años.

Marine en su empresa de Veles Tot Vent. Crédit : Veles Tot Vent

 ¿Cuáles son las perspectivas a largo plazo de estas prácticas?

Para los jóvenes, es una experiencia única que les ayuda a ganar confianza e independencia. También es una oportunidad para descubrir nuevas técnicas profesionales en embarcaciones de alta gama repletas de innovaciones técnicas y ecológicas. ¡Qué buena manera de entrar en el mundo laboral!

Para las empresas asociadas (Veles Tot Vent, Modesty Yacht Carpinteria, Orion Yacht Support, JFL Nautica...) es una oportunidad de establecer vínculos con futuros candidatos a la contratación y de intercambiar ideas con organismos de formación extranjeros especializados en náutica. 

Muchas de estas empresas trabajan con clientes extranjeros y en barcos construidos en Francia, por lo que participan en la iniciativa.

Para los institutos y universidades de la red Nauti Campus Occitanie, estos intercambios internacionales son una fuente de atracción para nuestros cursos y de enriquecimiento técnico. Descubrir las especificidades de los ecosistemas náuticos extranjeros es inspirador, y esperamos dar continuidad a estos intercambios acogiendo a jóvenes españoles en nuestra red de empresas francesas, así como a profesionales de las Islas Baleares para formarse en nuestras plataformas técnicas.

Durant l’année scolaire 2022-2023, dans l’académie de Montpellier, ce sont 192 collégiens et lycéens qui ont préparés le Brevet d’Initiation à la Mer: le BIMer. En juin 2023, 173 d’entre eux ont obtenu leur brevet après avoir suivi les 40h de cours dans l’un des 17 établissements partenaires de l’académie. Le brevet d’initiation à la mer a été créé afin de proposer aux jeunes une ouverture sur les défis écologiques, économiques, humains et sur la culture maritime. Les lauréats de cette acculturation au monde de la mer méritent d’être célébrés lors d’une cérémonie. C’est pourquoi le Rectorat de Montpellier, la Région Occitanie, le Parlement de la Mer et le Nauti Campus Occitanie ont mis en place des cérémonies départementales cette année.

Le BIMer, qu’est-ce que c’est ?

Le BIMer est un diplôme de découverte de la culture maritime et des métiers de la mer, proposé à tous les élèves volontaires de la classe de troisième au lycée dans les voies générale, technologique et professionnelle.

Il a pour but de permettre aux élèves et aux étudiants d’acquérir des notions transversales sur le milieu maritime tout en construisant leur projet d’orientation. L’ambition est également de valoriser, auprès de ces publics en phase d’orientation, la richesse des métiers de la mer, qui peinent souvent à se faire connaître.

Comment ça marche ?

Ce diplôme fait l’objet de formations (flottabilité/sécurité, description/construction de navires, météo et marée, etc.) d’une durée minimale de 40 heures, à laquelle peut s’ajouter un temps consacré à des expérimentations ou à de l’observation en milieu professionnel. Il est délivré à l’issue d’un examen constitué d’une seule épreuve sous forme de questionnaire en ligne à choix unique (QCU). Questionnaire de 60 questions dont 1/3 en anglais.

En savoir plus sur le BIMer: Programme du BIMer 

Téléchargement :Vademecum – Le brevet d’initiation à la mer (BIMer), un diplôme de découverte de la culture maritime et des métiers de la mer 

Une foule de ressources sur l’application BIMer.online.

Dans les départements de l’Hérault, de l’Aude et des Pyrénées Orientales les diplômés du BIMer ont été félicités en présence de leur famille, des enseignants formateurs, des chefs d’établissements, des professionnels partenaires, des autorités Académiques et Régionales.

Les cérémonies de remise du BIMer

Une occasion unique de mettre en avant des professionnels de la mer à travers un témoignage de leur parcours de formation et de leur quotidien dans le métier. Agent de maintenance nautique, pêcheur, ostréiculteur, marin de la Marine Nationale, moniteur de voile, sauveteur en mer: autant de parcours inspirants pour ces jeunes publics scolaire en plein processus d’orientation!

Chacun des 173 lauréats a reçu son diplôme officiel avec une mention Expert, Avancé, Maîtrise ou Débutant. Chaque lauréat a la possibilité de s’élever au niveau supérieur en repassant l’examen en ligne lors des prochaines sessions.

Mme Sophie BEJEAN, Rectrice de la Région Académique Occitanie, nous a honoré de sa visite au lycée Rosa Luxemburg afin de présenter la réforme de la voie professionnelle et la mise en place des bureaux des entreprises dans chaque établissement.

En présence de Mme Anne Laure ARINO, DASEN des Pyrénées Orientales; de M Christophe MANAS, de la Région Occitanie; de M Stéphane LODA, Conseillé régional et maire de Canet; M Mickaël DUCHIRON DRAFPICA Adjoint; ainsi que des représentants des corps d’inspection, des personnels de direction des lycées et collèges du département et des responsables des bureaux des entreprises.

Les entreprises de la filière nautique: chantier WINDELO, optionneur TENDERLIFT et entreprise de services nautique C2 MARINE; on activement participé aux échanges. Notamment au cours de la table ronde sur les questions de la relation école-entreprise, du rôle des Responsables des Bureaux Des Entreprises, de la synergie avec le réseau Nauti Campus…

Cette table ronde regroupait les représentants des entreprises, la Proviseure du Lycée Florence GENEIX, le DDFPT Philippe LAGANE, un enseignant de FCIL Voilerie et le DO du Nauti Campus Occitanie.

Dans cette vidéo, une responsable de bureau des entreprises, une DRH et un chef d’entreprise témoignent de l’importance d’une relation Ecole-entreprise directe et efficace, ainsi que du dynamisme de la filière nautique à Canet-en-Roussillon véritablement porteuse d’emplois. L’industrie du nautisme est fortement implantée en Occitanie, 1ère région française par exemple pour la construction de catamarans. Propos recueillis à l’issue d’une table ronde Ecole-Entreprise au lycée Rosa Luxemburg à Canet en Roussillon dans les Pyrénées Orientales, avec la Rectrice Sophie Béjean, entrepreneurs, chefs d’établissements, directeurs délégués à la formation professionnelle, élus locaux et les responsables de bureau des entreprises en lycées professionnels nouvellement recrutés dans les PO. Au cœur des discussions : la relation entre les responsables des BDE et les acteurs du monde économique, en lien notamment avec la dynamique du Campus des Métiers et des Qualifications du nautisme en Occitanie. Renforcer le lien entre l’Ecole et l’Entreprise est un des enjeux majeurs de la réforme de la voie professionnelle.

La réforme de la voie professionnelle c’est 12 mesures phares et 1 milliard d’euros pour accompagner les jeunes. En particulier, on trouve dans ces mesures :
– la gratification des PFMP (les stages) qui repose sur l’Etat et non sur les entreprises. C’est une reconnaissance forte de l’engagement des jeunes qui font leurs premiers pas dans la vie professionnelle.
– des dispositifs pour lutter contre le décrochage scolaire : renforcement des enseignements en effectifs réduits, développement de parcours à la carte pour les élèves les plus en difficulté…
– la création de plus de 50 bureaux des entreprises sur l’académie de Montpellier qui facilite la rapprochement avec le tissu économique local.

Les échanges ont été porteurs de sens pour la réussite des élèves et le développement des compétences attendues par les entreprises locales.

Les lycéens et les collégiens de Canet en Roussillon ont participés à l’action Let’s Clean Up Europe 2023 initiée par l’Eurorégion Pyrénées Méditerranée. Le Nauti Campus a mobilisé, avec le soutien de la Région Occitanie et de la Mairie de Canet, 97 élèves de Bac Pro Plastiques et Composites et des collégiens de 3° pour collecter et trier les déchets à l’embouchure de la Têt avant de participer à une conférence-débat animée par le Parc Naturel Marin du Golf du Lion.

Ces jeunes ont été accueillies par Agnès LANGEVINE et Julien BARAILLE de la Région Occitanie accompagné de Stéphane LODA, le maire de Canet en Roussillon et Vice Président de la Communauté d’Agglomération Perpignan Méditerranée.

Simultanément, le 22 septembre 2023, des actions de sensibilisation des jeunes riverains de la méditerranée ont été menées en Occitanie, sur la Costa Brava et aux Iles Baléares sous l’égide de l’Eurorégion.

Qu’est-ce que l’Euro Région?

Née le 29 octobre 2004, l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée est une organisation de coopération politique entre la Generalitat de Catalogne, le Gouvernement des Iles Baléares et la Région Occitanie. Elle est devenue un Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT) en 2009, et est donc reconnue depuis lors en tant qu’institution de coopération interrégionale de dimension européenne. L’Eurorégion a pour mission de :

Dans le cadre de ces actions collectives et transfrontalières, les jeunes ont ramassé en moins de 2h près de 167kg de déchets variés: plastiques, bois, métaux…

Après avoir trié et pesé les déchets collectés avant qu’il ne se retrouvent en mer; les jeunes ont participés à une conférence-débat animée par le Parc Naturel Marin au Lycée Rosa Luxemburg.

Que deviennent les déchets en mer ?

Marc DUMONTIER a échangé avec les jeunes ayant effectué la collecte de déchet sur le littoral pour les sensibiliser sur l’impact de ces déchets sur la faune et la flore marine du golf du lion.

Des questions et des échanges très intéressants pour ces collégiens et lycéens qui ont fait preuve de beaucoup d’enthousiasme pour devenir des citoyens éco-responsables!

A l’occasion de la rentrée scolaire au lycée des métiers du nautisme, Rosa Luxemburg, de Canet en Roussillon, ce sont une centaine de jeunes qui ont embarqué pour 2 après-midi de navigation à la voile. Des sorties d’intégration qui auxquelles ont participés les classes de CAP et de Bac Pro Maintenance Nautique, Plastiques et Composites et Sellerie Garnissage avec leurs enseignants.

Pour que la cohésion des groupes puisse se faire il fallait un navire avec une capacité adaptée.

Quel navire pour embarquer 2 classes et leurs enseignants?

Tout ces futurs professionnels du nautisme ont embarqués sur le catamaran Navivoile qui mesure près de 25m et peut embarquer en toute sécurité des groupes de plusieurs dizaines de personnes. Voici quelques images que l’on retrouve sur le site du catamaran qui propose des sorties de navigation, des observations de la faune ou des escales sur le littoral.

Les conditions furent assez paisibles le premier jour puis un peu plus venteuses le second: une occasion de découvrir la plaisance en live! L’objectif de ces sorties financées par le lycée Rosa Luxemburg était de plonger tous ces nouveaux inscrits en formation nautique dans le monde de la plaisance.

Une découverte très large de la plaisance

Ces jeunes ont pu partager avec leurs enseignants des moments forts en émotion et découvrir le vocabulaire, certains équipements et la façon de faire avancer un bateau à voile grâce aux précieuses indications de Cyril SINTES, le skipper du catamaran.

Quoi de mieux pour marquer les esprits durablement que d’observer en action un génois, une grand-voile, une bôme, des winchs, des barres de flèches,… Autant de termes qui étaient totalement inconnus pour ces élèves avant d’embarquer!

Sur un bateau de cette taille on peut expérimenter en toute sérénité l’effet des différents réglage de voile et découvrir les secrets de la propulsion vélique. La seconde journée a même été l’occasion de naviguer sous voilure réduite.

Une très belle action en faveur de l’acculturation nautique de nos élèves!

Les enjeux de l’acculturation nautique

Trop peu de jeunes qui rentrent en formation nautique possèdent une culture nautique et c’est un enjeux transversal très important pour favoriser leur insertion professionnelle et renforcer leur motivation dans leur parcours de formation. Faire naviguer ces jeunes, leur faire découvrir le milieu et les équipements d’une bateau de plaisance sur lesquels ils vont travailler est indispensable. La plaisance offre de nombreuses perspectives professionnelles en Région Occitanie et au sein du Nauti Campus nous agissons pour renforcer l’attractivité des métiers du nautisme.

Pour renforcer cette acculturation nautique, le Brevet d’Initiation à la Mer (BIMer) est en pleine expansion en Occitanie à l’aide de partenariats avec les branches professionnelles, la SNSM, le Parlement de la Mer, le Rectorat,…

Le Nautic 2022 vient de s’achever avec de grands rendez-vous pour le Nauti Campus Occitanie. Comme chaque année, les deux campus du nautisme (Pays de Loire et Occitanie) sont au rendez-vous de cette fête internationale du nautisme. Promotion des métiers de la plaisance, échanges sur les formations, rencontres avec les professionnels des autres régions: autant de raisons de ne pas manquer ce rendez-vous!

Cette année, nous avions une conférence-débat sur le Brevet d’Initiation à la Mer (BIMer) et la venue de jeunes occitans à la rencontre des professionnels du nautisme.

Conférence sur le déploiement national du BIMer

En partenariat avec la Fédération des Industries Nautiques (F.I.N), la Région Occitanie et le Nauti Campus; les académies qui déploient le BIMer se sont réunies pour échanger les bonnes pratiques, les ressources et harmoniser la communication. La rencontre a eu lieu sur le stand de la Région Occitanie en présence de la F.I.N afin de souligner le dynamisme des recrutements sur les métiers du nautisme dans cette région.

La mobilisation des acteurs

Trois Ministères, six Régions Académiques étaient représentées à l’occasion de cette conférence-débat.

Nous avons commencé par un rappel de la génèse de ce brevet par le Ministère de l’Education et la Région Bretagne qui en sont à l’origine.

Les objectifs d’acculturation maritime et nautique pour les jeunes inscrits au BIMer.

La mutualisation des ressources pour le BIMer

Un Excellent Vademecum publié en 2021, consultable ci-contre pose très clairement les publics concernés, les contenus, les conditions d’examen et la formation des formateurs.

Ce brevet est proposé aux collégiens comme aux lycéens, il permet de parfaire leur culture du monde de la mer. Ce sont 40h de formation sur 5 modules pour préparer un examen bilingue Français-Anglais, sous forme d’un questionnaire de 60 questions passé en fin d’année scolaire.

Le BIMer comporte 5 modules: la description et la construction des navires; la flottabilité et la sécurité; la météo; la navigation et la réglementation et pour finir; les enjeux sociaux-économiques liés au maritime.

Une application a été développée par la Région Académique Bretagne afin de rassembler les ressources disponibles pour préparer le brevet: BIMer.online.

L’Académie de Montpellier propose une chaine Youtube dédiée au BIMer: Canal BIMER.

C’est plus de 30 vidéos qui balaient le programme du brevet et permettent de préparer au mieux l’examen.

La chaine est d’ailleurs accessible via l’application BIMer online.

Le partage d’une dynamique collective

Ce brevet permet aussi de mettre en lumière les opportunités d’emploi dans tous les métiers liés à la mer: construction des navires, maintenance des équipements, embarquements, aquaculture, services, recherche…

Les jeunes qui préparent le brevet participent, en plus des cours à des visites de sites remarquables: sémaphores, chantiers navals, stations de secours en mer…

La volonté partagée de sensibiliser les jeunes de chaque région aux monde de la mer c’est ensuite illustrée à nouveau le lendemain par un rallye des métiers du nautisme proposé à des jeunes collégiens et lycéens venus de l’Hérault.

Rallye des métiers du nautisme

Ce sont 40 collégiens et lycéens inscrits au BIMer, accompagnés de leurs enseignants, qui ont débarqué au Nautic de Paris. Des collégiens de Pérols et des lycéens de Lattes, venus pour découvrir les métiers du nautisme et rencontrer les professionnels avec le soutien de l’OPCO2I via la F.I.N et de la Région Occitanie.

Ces candidats au BIMer, répartis en petits groupes, ont rencontrés sur les stands des constructeurs, des équipementiers et des motoristes.

Ils ont pu poser leurs questions sur les métiers, les études et les opportunités d’emploi en direct.

La rencontre des professionnels

De nombreux exposants ont joués le jeu en accueillant ces jeunes sur un parcours complet organisé par la fédération.

Avant d’effectuer des visites libres du salon ils ont pu échanger en direct avec des professionnels du chantier Nautitech via une interface innovante: la vitre. La vitre c’est un dispositif composé de 2 écrans interactifs: 1 au salon de paris et l’autre dans les ateliers Nautitech.

La sensibilisation aux enjeux écologiques

Tous ces « VIP », pour reprendre les propos entendus dans leurs bouches, se sont retrouvés sur le stand de l’Occitanie pour déjeuner avant de participer à un jeu de sensibilisation aux éco-gestes orchestré par le Parlement de la Mer.

Tout ceci dans le cadre de l’action « Faisons des MERveilles » et plus largement, dans le cadre des actions de la Régions pour lutter contre les pollutions du milieu marin.

Un grand merci à tous ceux qui ont œuvré pour organiser cette journée particulièrement riche.

Cette année, Le Nauti Campus Occitanie a emmené 150 jeunes et adultes inscrits en formation nautique au salon nautique de Barcelone. Des menuisiers du lycée Alfred Sauvy de Villelongue dels Monts, des mécaniciens nautique, des techniciens composites et des selliers-voiliers du lycée Rosa Luxemburg de Canet. Ce salon à flot, se tient tous les ans sur le Port Vell au pied des ramblas et cette 60° édition se tient du 12 au 16 octobre 2022.

un salon international de la plaisance qui regroupe les constructeurs, les motoristes et les équipementiers.

Une occasion unique pour les personnes en formation de rencontrer tous les professionnels, de découvrir les nouveautés et de visiter des bateaux d’exception!

Chacun et chacune, dans sa spécialité professionnelle a pu s’immerger dans la filière nautique.

Les Techniciens Menuisiers Agenceurs de Sauvy

Ces 40 jeunes inscrits en Bac Pro TMA au lycée Sauvy ont pu découvrir que les compétences qu’ils apprennent dans le domaine du bâtiment sont transférables au nautisme. Les matériaux, les techniques et les outils sont souvent les mêmes.

D’ailleurs plusieurs d’entre eux ont effectué des stages dans les entreprises nautiques de notre région: Catana, Windelo ou 4B menuiserie par exemple.

Accompagnés par leurs enseignants de spécialité pour qui ce faut aussi l’occasion de se « mariniser ».

Les bateaux de plaisance ont souvent une coque en matériaux composites mais les aménagements sont en bois.

Planchers, meubles, assises, parements, autant de domaines où le menuisiers excelle.

Les techniciens de Maintenance Nautique et des Composites de Rosa Luxemburg

Des jeunes inscrits en Bac Pro Maintenance Nautique (MN), en CAP Réparation des Embarcations de plaisance (REEP) et en Bac Pro Plastiques et Composites (PC).

Ils se forment pour entretenir les moteurs et les équipements des bateaux de plaisance mais aussi pour construire les coques en composites des bateaux de demain.

Des jeunes et de enseignants enthousiastes!

Voiliers ou motor-yachts, tous ces bateaux nécessitent un entretien régulier de leurs moteurs et de leurs équipements: climatisation, électricité, hydraulique, accastillage,…

Les jeunes ont pu visiter en détail de nombreux bateaux parfaitement mis en valeur.

Au delà de la découverte de ce que la filière nautique produit, ces jeunes en formation ont pu échanger avec les professionnels dont certains sont aussi leurs anciens ou futurs tuteurs de stage en entreprise. En effet comme toujours, la plaisance française et son savoir faire était largement présente à ce salon.

Les selliers-voiliers de Rosa Luxemburg

Des jeunes mais aussi des adultes en reconversion professionnelle via le GRETA-CFA, sur les métiers de la sellerie nautique et de la voilerie.

Les CAP Sellerie Générale avec des scolaires et des adultes en public mixé dans les apprentissages. Mais aussi les Bac Pro Sellerie Garnissage et les FCIL sellerie nautique et voilerie.

Tous ces bateaux de plaisance font appel à des artisans capable de proposer des solutions textiles sur mesure tant sur le plan esthétique que technique.

Tous ont porté un œil attentif et parfois critique ou admiratif sur les taud, capotes, selleries intérieures ou extérieures.

L’occasion aussi de découvrir des solutions techniques inconnues et de se proposer de nouveaux chalenges!

En résumé une excellente journée pour tous: enseignants et apprenants. Nous ne manquerons pas de renouveler ce type d’action l’an prochain avec le soutien de la Région Occitanie pour le transport et celui des organisateurs du salon pour les entrées de tout ce « petit » monde…

A la suite d’une enquête du Nauti Campus Occitanie auprès des professionnels de la filière nautique, il est apparu que la mise en œuvre des matériaux synthétiques pour les plans de travail ou les salles d’eau des bateau de plaisance nécessite des compétences particulières. Afin de favoriser l’insertion professionnelle des apprenants via une montée en compétences des formateurs, le réseau du campus s’est mobilisé. La société CORIAN DESIGN, spécialisée dans ce type de surface y-compris pour des usages nautiques, a accepté de mettre à disposition son responsable technique pour former les enseignants.

Mais au fait, le CORIAN en nautisme, on l’utilise où?

Le CORIAN sur un bateau de plaisance?

Ce matériau synthétique est résistant, léger et facile d’entretien. Il est employé en nautisme pour fabriquer les plans de travail des cuisines ou des salles de bain mais aussi les vasques comme dans le bâtiment.

Ce matériau est de plus en plus courant sur les catamarans qui proposent ainsi de grandes surfaces de plans de travail faciles d’entretien pour leurs équipages fournis, notamment en location. L’autre avantage c’est la relative légèreté et la résistance à l’humidité puisqu’il s’agit d’une résine et non de bois.

Bien évidement le matériau peut être teinté dans la masse et donc donner libre cours aux designers.

Voici une vidéo publicitaire qui présente la résistance de ce type de matériau synthétique dans une utilisation en plan de travail pour une cuisine.

Les collages, le thermoformage, les propriété bactéricides, la teinte, le perçage pour des applications techniques: beaucoup de possibilités

Le seul défaut vient de là, ce n’est pas du bois donc la mise en ouvre de ce matériau synthétique nécessite des compétences et des outils particuliers.

Comment mettre en œuvre ce matériau synthétique?

L’usinage du Corian nécessite des procédures particuliers: défonceuse et fraises spécifiques, vitesses de coupe, lames spécifiques. Les collages sont aussi spécifiques de la même manière que les procédures de ponçage.

Voici quelques images tirées du site maison à part:

Les profs de menuiserie ont donc été formés par le responsable technique de la marque CORIAN DESIGN à l’image de ce qu’il propose aux professionnels.

Voici une vidéo de fabrication de plan de travail en Solid Surface CORIAN mise en ligne par la sociéte CORSAF.

Toutes ces nouvelles compétences spécifiques vont permettre aux enseignants de mieux former.

Pourquoi former les enseignants?

Les enseignants des sections menuiserie des lycées Alfred SAUVY (Pyrénées Orientales) et Frédéric Mistral (Gard) ont été volontaires pour participer à cette formation continue avec le soutien de l’Ecole Académique de la Formation Continue (EAFC).

L’objectif, pour ces enseignants de deux établissements membres du Nauti Campus Occitanie, est de pouvoir transmettre ces compétences aux apprenants qu’ils soient des scolaires, des apprentis ou des adultes en reconversion via le GRETA-CFA.

Les apprenants qui préparent un titre pro en menuiserie, un CAP menuisier ou ébéniste ou un Bac Pro menuisier aménageur par exemple.

Le Nauti Campus Occitanie contribue ainsi à faire évoluer l’offre de formation pour la filière nautique régionale. Pour une meilleure insertion professionnelle des néo diplômés et une sécurisation des parcours. Sécurisation en proposant bientôt sur les plateaux techniques des lycées, des formations spécifiques aux collaborateurs des chantiers du nautisme. En déclinant sur le CORIAN ce qui s’est fait sur les composites avec les mécanos de Le BOAT.